Ma vie change. J’ai passé aujourd’hui plus que prévu de la journée dans mes anciens quartiers. Là où sont mon adresse officielle, la plupart de mon merdier mes affaires, mon gros pécé, où vit mon p’tit gars… Et je n’y suis plus chez moi[1].

Ma
vie
change

et c’est une sacré bonne nouvelle. Mon avenir est certes toujours incertain, mais il est vraiment ouvert. Je me tiens à nouveau debout dans ma vie. Ça change de recroquevillé contre un mur, comme il y a (déjà) trois ans…

Note

[1] quant définir chez moi, ma psy y travaille