Voilà que brol nous lance dans la chinoiserie, le taquin ! Et nous voilà mis en demeure de dire des choses potentiellement indiscrètes et possiblement personnelles. Pfff… Je l’savais, que c’était piégé, la bloguitude.