En ce moment, le mercredi, c’est psy. Un bon endroit pour explorer mes zones de réfusion, même si je me réfugie parfois dans des zones de pensée qui me restent familières et d’accès pas trop compliqué. Après tout, en ce moment, je suis plutôt bien dans ma vie, bien dans ma tête, pas trop fâché contre moi-même – et toujours aussi feignasse s’il s’agit de tenter, hors mes zones de confort, de bouger ma carcasse.