Tss… le mot du jour me rendrait grossier. Un joli mot comme ça, plein de soleil ! Quelle idée ai-je eu de tenter d’approximater les obsolètes dans mes titres ? M’auto-décerner un diplôme en faconde et calembour ?

Aujourd’hui, par ailleurs, à part la surprise de trouver ce mot dans les obsolètes – je l’aurais cru et voulu mieux en vigueur – la journée commence en discussions machinesques. Faconde et technologie informatique ne sont pas évidentes à marier, mais avec les copains qui n’en causent, ça n’engendre pas que la mélancolie ! L’aridité technique ne saurait nous abattre.