J’ai publié, l’été dernier, sur un blog éphémère et désormais hors ligne, quelques divagations.

Je les ai rapatriées ici (rassurez-vous, votre agrégateur n’est pas fou, et je ne me suis pas mis à écrire en quantité !)

Pour l’instant, j’hésite à republier les commentaires associés aux billets en question. Les commentateurs n’ont pas tous l’adresse d’ici, et certaines discussions peuvent se retrouver sévèrement décontextualisées…

À plus tard. Sachez juste, pour ceux qui l’ignoreraient et qui s’en inquiéteraient, qu’en ce moment, je vais VRAIMENT bien \o/

Et puis bonne année 2012 et du dragon…